Havana Brown - La Race

Les Origines

 

Nous avons pu apercevoir les premiers chats bruns dans des expositions félines du Royaume-Unis dès 1894.  Le nom donné à ces chats était ‘’Swiss Cat Mountain’’.  Par la suite, ces chats de couleur brune ont perdu la faveur des éleveurs anglais dans les année 1920, si bien que les éleveurs en ont cessé l’élevage.

 

Cependant, l’intérêt est revenu au début des années 1950.  En effet, 5 éleveurs de Siamois, situés en Angleterre, ont commencé à travailler avec la génétique des couleurs des chats et dans le cadre de leurs essais, ils ont entrepris de développer un chat brun de couleur solide, ayant un corps aussi élégant que le Siamois de type foreign. 

 

Ce groupe d’éleveurs était composé de Mme Armitage Hargreaves de la chatterie Laurentide, de Mme Munroe-Smith de la chatterie Elmtower, de la Baronne Von Ullmann de la chatterie Roofspringer, de Mme Elsie Fisher de la chatterie Praha et de Mme Judd de la chatterie Crossways.  Ces éleveurs anglais dévoués ont étudié les informations génétiques disponibles et ont conservé des enregistrements détaillés de leurs expériences.

 

La reproduction de chat brun avec un autre chat brun était impossible car il n’y avait pas suffisamment de chats bruns.  Mais les éleveurs Anglais savaient qu’historiquement, il y avait déjà eu un chat brun qui était né suite à un accouplement accidentel d’un chat Chocolate Point avec un chat de couleur solide portant lui aussi le gène de brun.

 

En effet, environ 1 an avant que ce regroupement d’éleveurs ne se forme, un accouplement ‘‘accidentel’’ fait par Mme Munroe-Smith, entre une chatte domestique noire solide du nom de Elmtower Susannah et un Siamois Seal Point du nom de Elmtower Tombee avait produit un chaton mâle brun nommé Elmtower Bronze Idol.  Ce chat (Elmtower Bronze Idol) serait le premier Havana Brown à être enregistré en Angleterre et il serait l’ancêtre de notre race actuelle.

 

Donc un an après cet accouplement ‘‘accidentel’’ ayant produit Elmtower Bronze Idol, les premières expériences ‘‘planifiées’’, par le groupe d’éleveurs, ont produit un chaton mâle brun nommé Praha Gypka.  Ce chaton serait le résultat d’un accouplement entre un chat de couleur noir solide un Siamois Chocolate Point.

 

D’autres accouplements auraient également eu lieu avec du Bleu Russe et du Siamois.  Par ailleurs, ils ont dû trouver d’autres chats porteurs du gène ‘’brun’’ pour leur programme d’élevage, tel que le Siamois Chocolate Point et Seal Point.  Après avoir obtenu des chatons bruns à partir de ces accouplements, ils ont pu garder ces chatons et les reproduire entre eux afin d’intensifier la génétique (fixer le gène de couleur).  Ils ont pu ainsi produire des portées dont les chatons étaient bruns pour la plupart d’entre eux, sinon tous bruns.

 

Dès leur début, le nom ‘’Havana’’ a été utilisé et c’est ce qui avait été soumis par les éleveurs Anglais lorsqu’ils ont demandé la reconnaissance officielle à la GCCF (The Governing Council of the Cat Fancy) en 1958.  Cependant, le Conseil d’administration de la GCCF a voté pour que la nouvelle race enregistrée porte le nom de ‘’Chestnut Brown Foreign no. 29’’, plutôt que Havana.  Les éleveurs Anglais étaient déçus de l’issu, et ils ont continué à demander un changement de nom pour la race pendant les 13 années suivantes…  Leurs efforts ont finalement portée fruit et le GCCF a finalement accepté en 1971 de modifier le nom pour Havana.

 

La nouvelle s’est rapidement répandue aux États-Unis que des éleveurs Anglais travaillaient sur un programme d’élevage de chats bruns.  Certains éleveurs Américains ont donc contacté les éleveurs Anglais, et se sont organisés pour ramener quelques-uns de ces chatons bruns aux États-Unis. 

 

Le Havana Brown fit son apparition sur le continent Américain en 1956, alors que les 2 premiers chatons Havana Brown ont été exportées aux USA. 

 

Mme Elsie Quinn, de l’élevage Quinn Cattery, a donc importé d’Angleterre le tout premier Havana Brown d’Angleterre, une femelle nommé Roofspringer Mahogany Quinn.  Quant à Mme Peters de l’élevage Norwood Cattery, elle a importé un mâle d’Angleterre du nom de Laurentide Brown Pilgrim of Norwood.  Ces 2 éleveures étaient toutes 2 situées en Californie.

 

Par ailleurs, Mme Elsie Quinn aurait également produit le tout premier Havana Brown à obtenir le statut de Grand Champion en CFA en 1959, soit Quinn's Brown Satin of Sidlo.  Tous les Havana Browns Américains peuvent retrouver ce chat dans leur pedigree.

 

Par la suite, c’est sous le nom de Havana Brown que cette race a été enregistrée à la CFA (Cat Fanciers Association).  Au cours des années qui suivirent, seul un petit nombre de Havana ont été exportés aux États-Unis.

 

Graduellement, un petit nombre d’éleveurs Américains ont remarqué cette superbe nouvelle race et ont commencé à la présenter en exposition.

 

En Amérique, les chats bruns importés sont restés en bonne santé à quelques exceptions mineures près.  Ils ont également été croisés avec des Siamois et des Bleu Russe afin d’augmenter le pool génétique et ont rapidement été reproduits en brun pour continuer à produire uniquement des chats bruns solides.

 

Les éleveurs américains aimaient le type de chat qui avait été importé et travaillaient pour garder les mêmes caractéristiques qu’au départ.  Puis, il y a eu suffisamment de chats bruns pour demander leur acceptation en tant que race en Amérique.

 

En 1964, la CFA a accordé le statut de championnat au Havana Brown.  Le look était le look des premières importations et le museau distinct est devenu une caractéristique de la race Havana Brown.

 

Pendant ce temps en Angleterre, le pool génétique de la race était malheureusement trop restreint, et des problèmes ont commencé à apparaître.  L’information comme quoi la race avait des problèmes s’est répandue rapidement, et le Havana Brown a commencé à perdre de sa popularité en Angleterre.

 

 

Le Havana Brown VS le Suffolk…

 

Certains fondateurs Anglais de la race ont commencé à réaliser qu’il fallait diversifier le pool génétique pour maintenir cette race en bonne santé, sinon ils seraient contraints d’abandonner leur programme.  Et c’est à ce moment que les vraies discussions et désaccords sur la race ont commencés.

 

L’idée de départ des 5 éleveurs Anglais était d’avoir un chat brun qui ressemblait à un Siamois.  Or, les premiers chatons Havana Brown produits étaient assez différents de ce qu’ils visaient.  Certains voulaient garder uniquement des chats portant les gènes du brun, alors que d’autres pensaient que l’ajout de d’autres races offrirait une certaine diversité.  Personne ne semblait trop se préoccuper du type.  Donc, les croisements ont commencé.  Et déjà en 1958 lorsque la race a été officiellement reconnue par la GCCF, les Havana d’Angleterre avaient commencé à évoluer par rapport aux Havana d’origine (du début).

 

Lorsque vous regardez les 2 photos ci-dessous, vous pouvez que les éleveurs d’Havana Américains ont gardé le même look que les premiers chatons Havana nés en Angleterre.

 

Lorsque vous comparez ces 2 autres photos ci-dessous, vous pouvez clairement voir comment le Havana d’Angleterre a évolué et combien ils ont changé par rapport à leur aspect d'origine.

 

Où les Américains et les Anglais ne s’entendent toujours pas sur l’idée de ce que devrait être le Havana Brown, c’est que pour les Américains, le Havana Brown doit être un chat robuste mais tout en demeurant élégant et gracieux… le Havana Brown ne serait alors pas confondu avec l’Oriental.

 

Certains éleveurs Anglais n’étaient pas satisfaits du look qu’avait pris l’Oriental #29, de couleur Havana (ou Havana Brown d’Angleterre).  Aussi, ils entreprirent de tenter de revenir au look d’origine, celui du début, en mixant un Oriental #29 avec un Havana Brown Américain.  Mais là encore, ils se retrouvèrent coincés avec un mélange de 2 génétiques, et entre 2 races…  Ces éleveurs anglais qui voulaient un chat brun plus modéré, mais qui n’ont pas fait le choix de travailler avec le Havana Brown Américain, ont décidé de demander à la GCCF de reconnaitre leurs chats comme une nouvelle race.  Et de là est né le Suffolk, qui est un mélange du Havana Brown Américain, de l’Oriental Anglais #29 de couleur Havana, du Siamois Anglais et du Bleu Russe.

 

À ce jour, le Havana Brown Américain n’est pas reconnu par la GCCF (The Governing Council of the Cat Fancy) comme étant une race à part entière, parce que personne n’en a fait la demande.  Ce qui est devenu déroutant avec l’arrivée du Suffolk, c’est que les éleveurs de Suffolk tentent de reproduire une race qui existe déjà, soit le Havana Brown Américain…

 

De ce fait, même si le Havana Brown (Brun de Havane) est originaire de l’Angleterre, il est aujourd’hui considéré par plusieurs comme étant une race américaine puisque c’est aux États-Unis qu’il a été développé et a pris pleinement son essor par la suite.

 

 

L’Origine du nom Havana Brown

 

En 1971, le nom Havana Brown fut préféré, mais on ne sait toujours pas de façon exacte si c'est en référence à la couleur du cigare cubain, ou à la couleur du pelage d'une race de lapin.  Ici à Élevage Saphira, nous sommes portés de croire que c’est en référence au cigare cubain…

 

 

Rareté de la race

 

Le Havana Brown est une race très rare dans le monde, et elle est menacée d’extinction.  De nos jours, on ne compte qu'une quinzaine d'élevages dans le monde, principalement aux USA et au Canada, et également quelques élevages en Europe (France et Italie).  Ceci en fait une race relativement recherchée.

 

Pour plusieurs associations félines, aucun mariage avec d'autres races n'est accepté pour le Brun de Havane (telles que Siamois, Oriental ou autres).  Cependant, des initiatives sont en cours afin de préserver cette race de l’extinction, mais également pour diversifier le pool génétique.  Aussi, les éleveurs ont obtenu l’autorisation de la CFA (Cat Fanciers Association) en 1998-1999, d’effectuer des croisements de chats Havana Brown de race pure avec des chats à poils courts domestiques noirs ou bleus non enregistrés, avec certains orientaux à poils courts de race pure et/ou avec des Siamois Chocolate Point et Seal Point de race pure également.

 

On estime à l’heure actuelle qu'il y a moins de 1000 Havana Browns en vie aujourd'hui, et quelques 14 éleveurs répartis un peu partout dans le monde.

 

 

Nos Chatons F2, F3,…

 

Nous sommes environ 14 éleveurs d'Havana Brown dans le monde.  Il est certain que le pool génétique est restreint et afin de s'éviter d'avoir des problèmes de santé reliés à la cosanguinité, nous avons choisi (un regroupements d’éleveurs situés aux USA, en Russie et nous-mêmes au Canada) de partir de nouvelles lignées avec un chat complètement différent, qui n'est pas un Havana Brown.  C'est la seule façon d'abaisser rapidement le taux de cosanguinité de façon ''efficace'' dans cette race.  Ça aurait pu être un Siamois (cela a déjà été fait dans le passé).  Actuellement, le taux de cosanguinité est encore acceptable, mais nous savons qu'il augmente, et c'est ce que nous ne voulons pas.  Nous devions donc intervenir avant d’avoir des problèmes…

 

Dans le temps et toujours concernant le Havana Brown, ceci a été fait avec des Siamois (ou Orientaux pointés), mais certains problèmes reliés à la conformité au standard de la race sont apparus (forme de la tête, museau un peu trop pointu, placement des oreilles ''pas à la bonne place'', etc...), et il y avait aussi le gène ''pointé'' (Seal Point), ce qui a provoqué l'apparition de poils blancs en moyenne/ grande quantité, etc... chez les chats issus de ce croisement, qu'on ne voulait pas.  Bref, l'idée d'un croisement avec le Siamois a été abandonné.

 

Dans les dernières années, certains éleveurs ont éprouvé un peu plus de problèmes avec la santé du système immunitaire de leurs chats.  On s'est alors questionné à savoir quelle race de chat pourrait bien aider à améliorer la santé du système immunitaire des Havana Brown...  Rien de mieux que le chat Domestique à poils courts, avec sa santé légendaire en béton!  Et quelle couleur se rapproche le mieux du brun? Le noir solide (uni, sans tabby/ tigré ou autre).

 

Partant de cette idée, nous avons trouvé un chat noir domestique ayant un museau plus proéminant, ayant un peu l'aspect d'un bloc, dans une grange en Pennsylvanie.  Ce chat a été testé pour les maladies courantes, et un accouplement a eu lieu entre une Femelle Havana Brown (Othello) et ce chat noir domestique qu'on a appelé Obsidian.

 

Othello a donné naissance à des chatons, soit une femelle bleue (gène dilute, qui pourrait donner des chatons Havana Brown de couleur Lilas).  Cette femelle fût envoyée dans un autre élevage d'Havana Brown au Kansas, afin de tenter de réintroduire le lilas, et 2 Mâles noirs, soit Coal Porter qui est resté chez son éleveure à Chicago, et Nat King Coal qui est ici avec nous au Canada, à l’Élevage Saphira.

 

La portée d'Othello et Obsidian a été enregistrée à la CFA (Cat Fanciers Association), et Nat King Coal, tout comme les autres chatons de cette portée, détient un enregistrement et pedigree 5 générations officiels de la CFA. 

 

C’est donc dans cet ordre d’idée qu’Élevage Saphira a introduit en Novembre 2018, un Mâle F1 de couleur noire dans son programme d’élevage.  Nous avons obtenu une dérogation de la part du CCC (Chats Canada Cats) pour utiliser ce Mâle (ComposerCat Nat King Coal of Saphira) pour une période de 5 ans maximum. 

 

Nat King Coal a est par conséquent reconnu et enregistré auprès du Chats Canada Cats (CCC)m, tout comme nos chatons F2 et F3.

 

Nat King Coal et Coal Porter ont été génétiquement testés pour plusieurs maladies (PRA, PRA-b, PK-Def, PK-D, etc...) avec le Test de ''Optimal Selection'', afin de nous assurer de ne pas introduire de maladies génétiques dans la race des Havana Brown, car cette race est exempte de tare génétique...  Point de vue couleur, Nat King Coal est porteur du Bleu (gène Dilute), mais pas du pointé (gène CS).

 

Les chatons F2 peuvent être présentés en expositions félines à la CFA.  Le but, est de se rendre à F4 (et plus) afin d'avoir des Havana Brown ''100% pure race''.
 
Le but ultime de ce croisement est vraiment la diversification des lignées afin d’élargir le pool génétique (meilleure diversité génétique), et non pas de partir une nouvelle race! 

 

Chez les chatons F2 et F3, cela peut se traduire par des changements subtils tel que la couleur de sa robe qui pourrait être noire au lieu de brune, mais qui n’affecte aucunement sa personnalité, ses habitudes et son apparence générale (point de vue museau, gabarit, oreilles, etc…).

 

 

Morphologie 

 

Le Havana Brown est un chat entièrement brun, au pelage court lisse, brillant et soyeux.  Avec un museau caractéristique et que magnifiques yeux verts.  C’est un chat élégant.

 

 

Personnalité (Caractère et Tempérament) 

 

Le Havana Brown est un chat des plus charmants, doté d’un caractère doux, intelligent, curieux, enjoué, très fidèle à ses maîtres et très affectueux.

 

Considérée comme une race modérément active comparativement à certaines autres races, il apprécie particulièrement le calme et le confort de son foyer, et il n'hésitera pas à sauter sur vos genoux pour y passer l'après-midi.  Certains sujets iront même jusqu’à sauter sur vos épaules pour se faire prendre!  Malgré son côté un peu pantouflard, il ne refusera jamais une séance de jeu avec ses maîtres!

 

Le Havana Brown est un chat qui vous demandera à chaque jour de l’attention et de l’affection.  En effet, la compagnie et l’interaction avec ‘’ses humains’’ sont une nécessité pour cette race.  Partager son foyer avec un Havana Brown est un privilège, et quiconque en possède un (ou plus d’un) découvre assez vite que c’est le Havana qui possède son maître! ;-)

 

Le Brun de Havane a un grand besoin d'amour et d'affection.  Ils s’attendent à faire véritablement partie de votre vie et à y être impliqué.  Aussi si vous recherchez une simple présence dans votre maison (un ‘’bibelot’’) sans plus, le Havana Brown n’est vraiment pas pour vous!  Même chose, si vous voyagez fréquemment pour le travail ou loisir, et que le chat devra rester seul à la maison durant plus de 24hres à chaque fois, les visites d’un voisin ou d’un membre de la famille ne suffiront pas pour le Havana Brown.  Il deviendra vite déprimé, léthargique et souvent physiquement malade lors des absences de son maître.  Aussi, vous devriez peut-être envisager une race différente que celle-ci

 

Le Havana Brown est également sensible aux émotions de ses propriétaires, et un environnement très mouvementé n’est pas le meilleur choix pour le Havana Brown.

 

Si vous n’êtes pas certain de vouloir un chat dans votre vie et d’avoir un peu de temps pour lui, alors le Havana Brown n’est pas un bon choix pour vous.  En effet, le Havana Brown veut être votre compagnon de vie et demeurera fidèle à vos côtés peu importe les changements dans votre vie puisqu’il saura s’adapter à la plupart des situations.  Mais si vous êtes prêt à vous engager et à fournir un foyer douillet et aimant à un animal, sachez que vous ne regretterez jamais d’avoir choisi le Havana Brown car c’est le chat parfait pour la personne qui veut un ami félin sociable, affectueux et intelligent.

 

Étant curieux de nature, il tentera de vous atteindre doucement avec sa patte, afin d'attirer votre attention et de vous démontrer qu'il veut se faire flatter.  Il fera une gestuelle similaire pour tâter des objets qu'il tente d'atteindre, ou encore pour toucher des objets qu'il veut investiguer et qui pique sa curiosité.  C'est un chat qui se lèche très souvent le bout du nez!

 

Le Havana Brown est un chat doté d'une bonne constitution, sans problème particulier, et dont l'espérance de vie est de 15 à 20 ans.  C'est le compagnon idéal pour une personne recherchant un compagnon félin affectueux, sociable et intelligent!

 

 

Standard de la Race

  

Suite à la création de la race, les Bruns de Havane qui ont été développés en Angleterre ont davantage suivi le type du Siamois / Oriental longiligne, alors que ceux développés en Amérique du Nord (aux États-Unis et au Canada) ont suivi le type génétique de départ, soit le type médioligne.

 

 

Fourrure

 

La robe doit être à la fois douce, fine, lustrée et soyeuse.  La couleur du pelage doit être d'un riche brun acajou (mahogany) et unie (solide), c'est-à-dire sans rayure, ni tache, ni poil blanc.  Certains chatons peuvent naître avec des "marques fantômes" (spots sur le corps et/ou rayures sur les pattes), amis elles finissent par s'estomper (disparaitre) avant l’âge de 1 an.

 

 

Corps

 

Le Havana Brown est un chat de taille et d'ossature moyenne, bien musclé et bien proportionné.  Le corps doit aussi être rectangulaire, ferme et de longueur moyenne.  Malgré la puissance de son corps car disons-le, le Havana Brown pèse plus qu’il ne paraît, il demeure un chat des plus élégants qui soit.

 

Point de vue poids, les femelles Havana Brown sont nettement plus petites que les mâles.  Il y a donc un dimorphisme sexuel flagrant entre les mâles et les femelles de cette race, tout comme chez d’autres races de chats.

 

Le poids d’un Havana Brown adulte peut varier de 2.50Kg à 4.50Kg environ, soit plus spécifiquement de:

  • 2.5Kg (5.5lb) à 3.6Kg (8.0lb) pour les Femelles
  • 3.6Kg (8.0lb) à 4.5Kg (10.0lb) pour les Mâles

 

 

Tête

 

La tête du Brun de Havane est plus longue que large, légèrement triangulaire, et bien proportionnée au reste du corps.  Les bajoues sont autorisées chez le mâle adulte seulement.  Les tempes sont assez dégarnies aussi.

 

 

Museau

 

Le museau est vraiment ce qui distingue le plus le Hvana Brown.  Auss, il doit être long et carré.  Son museau semble être un bloc rapporté, tant il est carré.  Vu de profil, le Havana Brown a un "stop" (cassure fronto-nasale) au niveau des yeux, et le bout du museau semble être presque carré, ce qui le distingue.  Cette illusion est renforcée par un menton bien développé (fort), et carré.  Un menton un peu clairsemé est accepté.  La truffe est brune, avec une légère touche de rose.  Les vibrisses (moustaches) doivent être colorées dans la même nuance de brun que la robe.

 

 

Oreilles

 

Les oreilles sont grandes, bien espacées, avec le bout arrondi et avec très peu de poils à l'intérieur et à l'extérieur.  Les oreilles sont également légèrement pointées vers l'avant, conférant à l'animal l'allure d'un chat aux aguets.

 

 

Pattes

 

Les pattes sont longues, droites, minces mais bien musclées et avec une bonne ossature.  Les pattes arrières sont légèrement plus longues que les pattes avants.  Les pattes des femelles sont plus minces et plus délicates.  Les pieds sont de forme ovale et compacte, et les coussinets plantaires sont de couleur rose.

 

 

Yeux

 

Les yeux des Havana Brown doivent obligatoirement être verts (toutes les teintes sont acceptées).  Un changement de couleur est cependant accepté chez les chatons et les jeunes adultes âgés de moins de 1 an.  Les yeux sont grands et de forme ovale, bien positionnés près du sommet du nez.  Leur regard est expressif.

 

 

Queue

 

La queue du Brun de Havane est de longueur moyenne, en proportion au reste du corps, mince et effilée vers l'extrémité.  Elle ne doit pas être trop large à la base, ni ressembler à un fouet.

 

 

Toilettage

 

Puisqu’il a le pelage relativement court, un simple brossage hebdomadaire suffira pour conserver la beauté et le lustre du pelage du Havana Brown.  Un léger nettoyage des oreilles peut s’avérer parfois nécessaire pour certains d’entre eux.  Il ne faut pas oublier la taille des griffes qui devrait être faite aux 16-18 jours approximativement, sinon au besoin.

 

 

Maladie génétique et héréditaire

 

Aucune maladie génétique et/ou héréditaire n’a été répertoriée à ce jour chez le Havana Brown.

 

 

Alimentation

 

Le Havana Brown n’a pas de spécificité alimentaire comme certaines races, mais il faut tout de même s’assurer de lui offrir des croquettes de qualité supérieure.

 
Chez Élevage Saphira, tous nos chatons et chats adultes sont nourris avec la nourriture de marque GO! – Formule SENSITIVITIES LIMITED INGREDIENT Grain Free Duck Recipe (le sac est noir et jaune, mais faire attention, ce n'est pas la ''Duck Pâté'').  Voir la photo du sac. 

 

 

Est-ce que le Havana Brown est un chat hypoallergénique?

 

Un certain nombre de personnes nous écrivent ou nous appellent afin de savoir si le Havana Brown est hypoallergénique…  La réponse est non, le Havana Brown n’est pas une race de chat hypoallergénique.

 

Rétablissons les faits concernant les allergies relativement au Havana Brown...  La majorité des gens qui sont allergiques aux chats, sont en fait allergiques à une protéine qui est contenue dans leur salive (pas nécessairement aux poils d'animaux).  Et comme les chats (y compris les Havana Browns) se lèchent pour nettoyer leur fourrure, ils déposent de la salive sur leurs poils.  Par conséquent, le Havana Brown n'est pas hypoallergénique comme c’est le cas pour la plupart des races de chats.

 

Sinon, il y a le Sibérien, une autre race de chat complètement différente du Havana Brown.  Les Sibériens sont reconnus comme étant hypoallergéniques, et la plupart d'entre eux n'ont pas la protéine, qui cause les allergies, dans leur salive.  Ça pourrait peut-être être une option, mais ça ne fonctionne pas toujours surtout en ce qui concerne les personnes qui sont « très allergiques » aux chats.

 

 

 

 

  © 2007-2020  Élevage Saphira S.E.N.C.  Tous droits réservés.  Site Web conçu et réalisé par Annie Desmarais.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 29 juillet 2020