Le Khao Manee - La Race

 

 Origine

 

Le Khao Manee est un chat originaire du Siam, soit l’actuelle Thaïlande.  La prononciation est ‘’Kow Mani’’.

 

Il s’agit d’une race naturelle (ils se sont développés sans l’intervention des humains), très ancienne.  Selon plusieurs récits, certains remontant au 14e siècle, le Khao Manee est considéré par les Thaïs comme un chat porte-bonheur.  En effet, le Tamra Maew, le livre classique thaï de poésie de chats datant des années 1350 à 1767, désigne le Khao Manee sous le nom de Khaao Plort, qui signifie ‘’tout blanc’’.

 

Son nom actuel fait plutôt référence à ses yeux éblouissants, puisque la traduction du Khao Manee du thaïlandais au français signifie ‘’pierres précieuses’’ (ou Diamond eyes en anglais).

 

 

 

Un Chat Royal !

 

Une légende à propos du Khao Manee est des plus intéressantes!  En plus d’être considéré en Thaïlande comme étant un chat porte-bonheur, le Khao Manee était aussi le chat préféré du Roi du Siam, Rama V, qui a régné de 1868 à 1910.  On raconte que le Roi Rama V, aurait fait cacher tous les chats Khao Manee du palais, lors de l’arrivée des Anglais et des Français.  Les chats de cette race ont été gardés à l’écart par des membres de la famille royale.  Le Roi quant à lui, aurait présenté aux Anglais et aux Français le Siamois (aujourd’hui cette race porte le nom de Thaï, puisqu’il fait référence à l’ancien Siamois (ou Siamois Traditionnel) avec la tête de type ‘’Apple Head’’) comme étant la race royale, dans le but de préserver la vraie race royale, soit le Khao Manee!

 

On raconte même que sous le règne du Roi Rama V, la peine de mort était infligée à quiconque osait voler un Khao Manee!  Ceci démontre encore une fois le statut royal et particulier de cette race!

Par la suite, le Roi Rama V aurait fait don de ses 9 chats Khao Manee à son fils, le Prince Chumphon Khet Udomsak, afin qu’il puisse élever des Khao Manee.  Ensuite, ce fût au tour de sa fille de prendre la relève, soit la princesse Ruang Jit Jarang Apakorn.  Elle augmenta le cheptel de 18 chats à 40.  En 1957, la princesse confia à son tour les chats de l’élevage royal à un autre membre de la famille, soit le Colonel Haw Pionudhad.  Ce dernier augmenta lui aussi le cheptel mais de façon plus considérable, soit à 300 sujets, mais ce nombre connu un déclin par la suite.

 

Actuellement, l’élevage royal est aux soins du petit-fils du Colonel Haw Pionudhad, soit Namdee Witta.  Jusqu’en 2011, l’élevage royal, qui regroupe une cinquantaine de Khao Manee, était accessible au public, mais ne l’est plus depuis.  Namdee Witta prend soins des chats et les élève toujours selon les règles qui avaient été décrétées par le Roi Rama V, soit l’interdiction de croiser les Khao Manee avec d’autres races et de les vendre à qui que ce soit.  Namdee Witta affirmait dans une entrevue publiée dans un magazine thaïlandais, qu’il aurait même refusé une somme astronomique de la part d’un cheikh d’Arabie Saoudite, qui insistait pour avoir un des chats dont il avait la garde.

  

Durant de nombreuses années, le Khao Manee est demeuré uniquement en Thaïlande puisque le pays en interdisait l’exportation.  Au fil du temps, le Khao Manee était devenu une race menacée d’extinction.  Cependant en 1999, Mme Colleen Freymuth, une éleveure américaine située à Phoenix en Arizona et spécialiste des espèces en voie d’extinction, a réussi à obtenir l’autorisation d’en exporter quelques-uns afin de mettre en place le tout premier programme d’élevage, et ainsi tenter d’assurer la pérennité de la race.

Elle a tout d’abord importé une femelle qu’elle nomma Sripia et qui fût expédiée aux USA avec ses 4 chatons.  Elle importa également un mâle, et Mme Freymuth fût celle qui a produit la toute première portée en terre occidentale.  Elle a importé un total de 12 chats de la Thaïlande vers les États-Unis, en vue d’en faire la reproduction.

 

Par la suite, Frédéric Goedert, un poète et éleveur français de chats Korat, commença à s’intéresser au Khao Manee, dont il ne connaissait pas encore l’existence.  En 2004, M. Goedert se rendit en Thaïlande afin de rapporter un premier Khao Manee, une femelle nommée Paï Lin, qui signifie ‘’Saphir bleu’’. 

 

Par la suite, Collen Freymuth lui expédia 6 autres chats afin de lui permettre de démarrer son programme d’élevage de Khao Manee.  En 2005, Colleen Freymuth dû abandonner son élevage de Khao Manee pour des raisons de santé.  Elle expédia donc ses chats à Frédéric Goedert en France afin qu’il puisse prendre la relève et poursuivre le travail qu’elle avait débuté.

 

Et c’est en 2005 que la première portée de Khao Manee vit le jour en France.  Frédéric Goedert fut pendant longtemps le seul éleveur de Khao Manee en Occident.

 

Le Khao Manee est une "nouvelle" race en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, mais n'est pas nouveau en Thaïlande, son pays d'origine.

 

Le Khao Manee est une des races les plus rares dans le monde, et elle est menacée d’extinction, tout comme le Havana Brown.  Par ailleurs, un programme impliquant plusieurs éleveurs situés dans différents pays est actuellement en place.  Ce programme vise à sélectionner les meilleurs sujets en Thaïlande et à en faire la reproduction, en vue de rendre accessible un peu partout dans le monde, cette magnifique race naturelle.

 

 

 

Tempérament

 

Le Khao Manee est un chat très intelligent, extraverti, actif et espiègle, dynamique, curieux, agile, sociable, doux, sensible et très attaché/ loyal à ses maîtres.  De plus, c’est un chat affectueux qui adore se blottir contre son maître.  Même s’il apprécie la compagnie de ses comparses félins et canins de la maisonnée, il préfère généralement la compagnie de ses humains.  Cette race s’adapte très bien à la vie en appartement.

 

De nature très sociable, ils iront aisément à la rencontre de vos visiteurs.

 

Le Khao Manee est un grand bavard, et son miaulement caractéristique en fera sourire plus d’un…  Mais cela pourrait néanmoins devenir agaçant pour certaines personnes, il ne faut pas oublier qu’il est un cousin éloigné du Siamois! ;-)  Alors préparez-vous à avoir de grandes conversations avec votre compagnon félin!

 

 

 

Morphologie

 

Ce qui caractérise principalement le Khao Manee des autres races de chats, c’est sa fourrure soyeuse, fine et courte d’un blanc hermine, faisant ressortir ses yeux étincelants, envoûtants et brillants comme des diamants.  Bref, le Khao Manee vous hypnotise dès le premier regard!

 

La couleur de leurs yeux, contrastant avec la blancheur de leur pelage, est ce qui les distinguent le plus, comme 2 joyaux sertis dans du marbre.  Leur couleur peut varier du bleu mercure (bleu gris très clair), en passant par le bleu saphir, le vert émeraude, le vert péridot, ou encore le jaune saphir et l’ambre.  La couleur de yeux, qui est la plus prisée est sans contredit les yeux vairons (i.e. que la couleur des yeux est dépareillée), puisque ces chats sont censés porter bonheur et chance.  Et avouons-le, c’est absolument magnifique!

 

Fait à noter que les chatons Khao Manee naissent complètement roses, et prennent leur couleur blanche hermine que plus tard.

 

Ses coussinets et sa truffe sont rosé, légèrement rougeâtre

 

Considérée comme étant une race de taille petite à moyenne, on peut néanmoins observer un dimorphisme sexuel flagrant entre les mâles et les femelles de cette race.  En effet, les femelles sont plus fines et les mâles plus massifs.  Le poids d’un Khao Manee adulte peut varier de 3 à 7Kg environ, soit plus spécifiquement de :

  • 2.5Kg (5.5lb) à 3.5Kg (8.0lb) pour les Femelles
  • 3.5Kg (8.0lb) à 4.5Kg (10.0lb) pour les Mâles

 

Le Khao Manee est doté d’un corps souple, musclé et harmonieux, tout en demeurant un chat élancé, gracieux et élégant, ce qui rappelle les standards de la royauté.

 

Son ossature est assez fine.  Ses pattes arrières sont légèrement plus longues que ses pattes avants.  Il a un profil légèrement cassé

 

La tête du Khao Manee est de forme triangulaire aux contours arrondis, et ses oreilles sont de taille moyenne, arrondies et droites.  Il est également doté de pommettes saillantes caractéristiques.

 

Son espérance de vie est d’environ 14 ans.

 

 

 

Toilettage

 

Le Khao Manee a une robe courte, et nécessite peu d’entretien.  Un simple brossage hebdomadaire suffira amplement à conserver toute la splendeur de son pelage.

 

Puisqu’il ne possède pas de sous-poil, il perd moins de poils comparativement au chat domestique.

 

Les yeux clairs des Khao Manee peuvent nécessiter un léger nettoyage régulier.

 

Il ne faut pas oublier la taille des griffes qui devrait être faite aux 16-18 jours approximativement, sinon au besoin.

 

 

 

Alimentation

 

Le Khao Manee n’a pas de spécificité alimentaire comme certaines races, mais il faut tout de même s’assurer de lui offrir des croquettes de qualité supérieure.

 
Chez Élevage Saphira, tous nos chatons et chats adultes sont nourris avec la nourriture de marque GO! – Formule SENSITIVITIES LIMITED INGREDIENT Grain Free Duck Recipe (le sac est noir et jaune, mais faire attention, ce n'est pas la ''Duck Pâté'').  Voir la photo du sac. 

 

 

 

 

Maladies génétiques

 

Tout comme les autres chats blancs aux yeux bleus, le Khao Manee est sujet à des problèmes de surdité.  Ce problème est toutefois moins fréquent chez cette race, ce qui peut laisser dénoter une certaine rigueur au niveau du travail de sélection des éleveurs.

 

De façon générale, il arrive que des chats blancs aux yeux bleus soient atteints de surdité, mais cette tare génétique est beaucoup plus rare chez le Khao Manee que chez les autres chats blancs aux yeux bleus comme le Foreign White. 

 

En effet, sur l’ensemble de toutes les races de chats (chats domestiques, Persans, Maine Coon, etc…), 72% des chatons blancs aux yeux bleus risquent de naître sourds.

 

Ce handicap congénital est dû à la mutation d’un gène affectant les mélanocytes, i.e. les cellules responsables de la pigmentation des poils.  Ces mêmes cellules (les mélanocytes) influencent également le développement de l’oreille interne.  De ce fait, lorsque les mélanocytes ne se développement pas normalement, la communication entre l’oreille et le cerveau s’en trouve affectée, causant ainsi la surdité du chat.

 

La corrélation avec les yeux bleus découle du fait que cette couleur est attribuable à une absence de pigmentation dans l’iris, provoquée par la même mutation génétique.  Cette corrélation est si forte qu’il arrive que des chats aux yeux vairons soient sourds d’une oreille, soit celle située du même côté que l’œil bleu.

 

Sinon, le Khao Manee n’est pas sujet à d’autres maladies génétiques.  Il s’agit d’une race robuste, comme la très grande majorité des races naturelles, et sont résistants aux maladies et parasites courants.  Ceci nous permet de croire qu’il y a eu un long travail de sélection qui a été fait dans son pays d’origine, ce qui rend cette race résistante et saine encore plus attrayante!  Il faut toutefois porter une attention particulière à ses yeux, qui sont un peu plus fragiles.

 

 

 

Est-ce que les Khao Manee naissent tous blancs?

 

Non en effet, certains Khao Manee peuvent naître d’une autre couleur, même tout noir, mais ce n’est pas ce qui est désiré dans la race.  Certains éleveurs conserveront quand même ces chatons pour leurs programme d’élevage alors que d’autres veilleront à ne reproduire que des chats blancs avec d’autres chats blancs.

 

En fait, les vrais Khao Manee blancs sont soit homozygotes pour le gène W (donc WW), soit hétérozygotes (Ww).  Le gène W est celui du ‘’White dominant’’, et le rôle de ce gène est de masquer la couleur véritable du chat.  Il faut donc comprendre que dans la génétique féline, le blanc n’est pas une couleur, mais plutôt une absence de couleur.

 

Aussi, si on reproduit ensemble 2 chats ‘’blancs non-dominants’’ (donc 2 chats hétérozygotes), nous devrions obtenir un faible pourcentage de chatons n’ayant pas hérité du gène W (blanc dominant).  Et si on reprend ce même chat de couleur, blanc non-dominant, et qu’on le reproduit avec un chat blanc dominant, les chatons issus de ce mariage retrouveront ‘’la couleur’’ de la race.

 

En outre, certains sujets peuvent naître avec une petite tache noire ou grise sur la tête, signe qu’ils sont blancs ‘’non-dominant’’ (Ww), qui devrait s’estomper au cours de la première année.

 

 

 

Mon chat est-il un Khao Manee?
 

Il est important de garder en tête que ce n’est pas parce qu’un chat est blanc, que c’est un Khao Manee…  Il peut s’agir d’un chat issu d’une autre race, ou d’un simple chat domestique blanc.

 

Seuls les papiers d’enregistrement et/ou pedigree provenant d’une association féline reconnue peut faire acte de foi qu’il s’agit bel et bien d’un véritable Khao Manee de race pure!

 

Chez Élevage Saphira, tous nos chatons partent avec leur document d’enregistrement officiel émis par le Chats Canada Cats.

 

Pour ce qui est de nos adultes, ils ont tous un pedigree officiel, et ils sont enregistrés aux associations félines suivantes :  CCC (Chats Canada Cats), CFA (Cat Fanciers Association), TICA (The International Cat Association), et TIMBA (The international Maeow Broan Association).

 
Il y est faux de prétendre que tout chat blanc aux yeux vairons trouvé dans un pays en dehors de la Thaïlande est un Khao Manee.  Un bon éleveur de Khao Manee de race pure sera en mesure de vous démontrer et faire le lien que les ancêtres du chaton proviennent véritablement de la Thaïlande.  

 

Il existe un test génétique appelé Cat Ancestry, qui est disponible à la UC Davis (Californie).  Toutefois, ce test ne fera que vous révéler de quelle partie du monde approximativement le chat provient (origine).  Ce test n’est pas un test qui vous confirmera la race.  Par ailleurs, il n’existe actuellement aucun test génétique qui soit capable de révéler la race d’un chat.

 

Donc sans pedigree ni documents d’enregistrement officiels, on ne peut affirmer que le chat est de race Khao Manee

 

 

 

Le Khao Manee, un chat porte-bonheur…

 

En Thaïlande, le Khao Manee est considéré comme étant un chat porte-bonheur.  Cette croyance populaire remonte au Tamra Maew, le livre des poèmes félins du 14e siècle, dans lequel on peut retrouver un poème ayant pour sujet un chat blanc, auquel on attribuait la faculté d’apporter la chance dans les foyers qui l’accueillaient :

‘’Des yeux comme des diamants,

Les affaires remportent du succès et amènent la prospérité,

Comme un bijou sans prix,

Celui qui s’appelle Sri Parori, fourrure blanche,

Et chat aux yeux brillants comme du cristal,

Moustaches blanches comme si appliquées,

La chance ne tarde pas à arriver à la maison.’’

 

 

Et voici un autre poème que l’on peut retrouver dans le Tamra Maew :

Le sixième félin,

entièrement blanc et aux yeux de mercure clair,

apportera dans une maison longue vie,

reconnaissance et richesse matérielle. 

Ce qui ne sera pas sans susciter également le bonheur.’’

 

 

 

Un timbre-poste à l’effigie du Khao Manee

 

La Thaïlande a émis en 1995, un timbre-poste d’une valeur de 3 bahts à l’effigie du Khao Manee.  Ceci nous démontre encore une fois à quel point cette race de chat est emblématique pour la Thaïlande!

 

 

 

Un musée sur les chats…

Il existe à Singapour un musée entièrement consacré aux chats domestiques, soit le Cat Museum.  Les visiteurs y retrouveront une foule d’informations portant sur les chats, mais pourront également interagir avec certains pensionnaires félins qui sont sur place, et même en adopter.  En 2016, on pouvait y faire la rencontre d’une femelle nommée Diamond, ainsi que d’un mâle du nom de Papa.

 

Visitez le site Web du Musée afin d'en apprendre d'avantage:  https://www.thecatmuseum.com.sg/

 

 

 

 

 

  © 2007-2020  Élevage Saphira S.E.N.C.  Tous droits réservés.  Site Web conçu et réalisé par Annie Desmarais.

 

 

Date de dernière mise à jour : jeudi, 04 juin 2020